panneau installation porte coupe feu auvergne rhone alpes

Qu’est-ce qu’une porte coupe-feu (PCF) ? Comment fonctionne-t-elle ?

Un incendie n’est jamais un événement simple à gérer. Les conséquences peuvent s’avérer terribles au niveau humain et matériel. Dans ces conditions, la porte coupe-feu est une solution efficiente afin de limiter la propagation des flammes et des fumées. D’un point de vue visuel / design, une porte coupe-feu peut correspondre à une porte classique. Il existe de nombreuses versions de cette porte : simple battant, double battant, va-et-vient, … Dans certains cas, un DAS (Dispositif Actionné de Sécurité) empêche sa fermeture (la porte coupe-feu reste en position ouverte à cause d’un mécanisme particulier). Ce dispositif ferme automatiquement la porte lors d’un déclenchement de l’alarme incendie. Cela ne veut pas dire qu’il est impossible de la rouvrir. Simplement, elle se referme aussitôt après afin d’empêcher le feu de se propager de l’autre côté de la porte coupe-feu. Afin de faciliter la sortie d’une zone, certains modèles sont battants. Concrètement on pousse au lieu de tirer la porte.

Les différents types de portes coupe-feu à installer dans une ERP ou une entreprise

  • Calfeutrements coupe-feu de pénétrations comprenant tous les produits d’obturation préservant l’intégrité coupe-feu d’un élément de construction traversé par tous types de canalisations, câbles, chemins de câbles, tuyaux PVC ou métalliques, etc.
  • Clapets coupe-feu à réarmement manuel ou motorisé qui ont pour but de couper la circulation de l’air à l’intérieur d’un conduit en cas d’élévation de la température, pour ne pas propager le feu et les fumées par les installations de VMC par exemple.
  • Cloisons vitrées coupe-feu (pour galerie marchande…).
  • Portes battantes coupe-feu ou bloc-portes à un et deux vantaux.
  • Portes battantes coupe-feu isophoniques (avec affaiblissement acoustique).
  • Portes coulissantes coupe-feu (avec éventuellement portillon va et vient pour issue de secours).
  • Porte coupe-feu va et vient 1 ou 2 vantaux pour immeuble à grande fréquentation tels les ERP, établissements scolaires, hôpitaux…
  • Portes coupe-feu basculantes.
  • Rideaux métalliques pare-flamme et coupe-feu (pour convoyeur aéroport, garages en sous-sol…).
  • Rideau textile coupe-feu (compartimentage de grands bâtiments industriels …).
  • Trappes de visite coupe-feu et pare-flammes à guillotine ou à vantaux (pour gaines techniques, passe plat, monte-charge…) en version verticale ou horizontale.

Les réglementations sur les portes coupe-feu et leur installation

Au niveau européen

Le cadre légal encadrant l’installant et l’usage des portes coupe-feu en Auvergne Rhône Alpes est complexe et contraignant. Depuis plusieurs années, les pays de l’Union Européenne essayent d’harmoniser les réglementations relatives à ce type de protection. Plusieurs normes ont ainsi été conçues au niveau européen. En matière de porte coupe-feu, il s’agit de la norme EN 1634-1. Chaque pays membre se doit de l’intégrer dans sa propre norme nationale. Cette norme européenne précise comment une porte coupe-feu doit être testée avant son lancement sur le marché. Ainsi à l’issu du test de feu, l’organisme de contrôle rédige un rapport. Ce document et les résultats du test permettent de classifier la performance de la porte (cf. norme EN 13501-2). Quand une porte coupe-feu satisfait à toutes les exigences, elle reçoit un certificat officiel où est indiquée sa classe  (cf. norme NEN-EN-1634-1).

En France :

  • NF EN 1154 – Quincaillerie pour le bâtiment – Dispositifs de fermeture de porte avec amortissement. Cette norme définit les prescriptions relatives aux dispositifs de fermeture de portes battantes avec amortissement. Ces dispositifs sont montés sur ou dans l’encadrement, sur ou dans la porte, ou dans le sol.
  • NF EN 1155 – Quincaillerie pour le bâtiment – Dispositifs de retenue électromagnétique pour portes battantes. Cette norme définit les prescriptions concernant les dispositifs de retenue isolés et également aux dispositifs de retenue incorporés dans un dispositif de fermeture de porte. Les dispositifs de retenue électromagnétique pour portes battantes conformes à cette norme peuvent retenir la porte dans une position fixe ou permettre à celle-ci de fonctionner librement.
  • NF EN 1158 – Quincaillerie pour le bâtiment – Dispositifs de sélection de vantaux. Cette norme indique les prescriptions relatives aux dispositifs de sélection de vantaux pour les portes battantes à deux vantaux équipées de ferme-porte concerne à la fois les dispositifs isolés et les mécanismes incorporés à des ferme-portes.

Classification des portes coupe-en feu

L’Arrêté du 22 mars 2004, modifié par l’arrêté du 14 mars 2011, a imposé les nouvelles méthodes d’essai et de classification Européennes, NF EN 1634-1 et NF EN 13501-2. Ainsi, depuis le 1er avril 2004, les blocs portes sont obligatoirement testés selon ces normes Européennes. Pour tous les dépôts de permis de construire ou d’autorisation de travaux postérieurs au 1er avril 2014, seul le classement El est applicable.

Normes européenne – Performances exprimées en minutes

  • E = Étanchéité au feu, c’ est l’aptitude d’un élément de construction ayant une fonction de compartimentage à résister à une exposition au feu sur un seul côté sans transmission au côté non exposé du fait du passage de quantités importantes de flammes ou de gaz chauds du feu vers le côté non exposé. Ils peuvent
  • I = Isolation thermique, c’est l’aptitude de l’élément de construction à résister à une exposition au feu sur un seul côté sans le transmettre par suite d’un transfert de chaleur important depuis le côté exposé vers le côté non exposé. La transmission doit être limitée de façon à ne pas enflammer la surface non exposée ni aucun matériau dans le voisinage immédiat de celle-ci (toujours utilisé en complément d’une classification E). Dans le cas particulier des blocs portes, on doit utiliser l’une des deux options suivantes des critères d’isolation thermique :
    • EI1 = Les blocs-portes qui bénéficient d’un classement EI1 peuvent être mis en oeuvre sans condition.
    • EI2 : Les blocs-portes qui bénéficient d’un classement EI2 peuvent être mis en oeuvre à condition que les parois et revêtements de parois adjacents aux blocs-portes soient classés au moins M1 ou B-s3-d0 sur une distance de 100 mm à partir du bord extérieur du dormant.

Tableau donné à titre indicatif et susceptible d’évoluer selon les changements légaux et administratifs.

Un prestataire local et qualifié pour vous mettre en conformité

DONETTI vous conseille et installe les systèmes porte coupe-feu dans le respect des normes en vigueur. Nous vous indiquons quels systèmes d’étanchéité au feu et d’isolation thermique installés en fonction de la nature de vos locaux. Régulièrement, nous couplons ce type d’installation avec la mise en place d’EAS (Espace d’Attente Sécurisée) et ou la mise en accessibilité d’un ERP aux PMR. Quelque soit votre situation et vos contraintes, notre bureau d’études et nos techniciens chantiers (photo ci-dessous) s’adaptent pour réaliser dans les meilleures conditions les travaux nécessaires. Si des documents administratifs s’avèrent obligatoires, nous pouvons également vous aider sur ces aspects. Nous vous simplifions au maximum la gestion de vos chantiers afin que vous puissiez vous concentrer sur vos activités.

Demande de devis gratuit ou de conseils sur des portes coupe-feu

Votre nom et prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone

Nom de votre entreprise (obligatoire)

Nom de votre projet

A propos de votre projet (obligatoire)

Entrez les lettres que vous voyez

captcha